vendredi 20 octobre 2017

Faire l'amour à un robot dans la nouvelle Websérie pop "Homo Digitalis"

Websérie Homo Digitalis 

Aurons-nous un jour des amis et amants virtuels ? Préfèrerons-nous faire l’amour avec des robots qu’avec des êtres de chair et d’os ? Pourrons-nous pirater notre propre corps ? De l’amitié à la santé, du travail au temps libre, la websérie se penche sur les différentes sphères de la vie humaine. 


La présentatrice Helen Fares démarre son enquête à l’Ars Electronica Futurelab de Linz, en Autriche. Elle y croise des amis virtuels, apprend à piloter un drone avec son cerveau et à pirater son propre ADN. Quelles conclusions tire Helen de son voyage ? L’Homo sapiens va-t-il être remplacé par une nouvelle espèce, l’Homo digitalis? Réponse de Cyrus North, Vlogueur connu dans la vidéo de vulgarisation scientifique.

#1 La copine parfaite 

Qu’adviendrait-il de nos amitiés si nos compagnons virtuels devenaient subitement comme nous, c’est-à- dire des humains ? S’ils pouvaient emprunter la voix et la personnalité d’un être cher, pour compenser l’absence d’amis vivant à l’étranger, de membres de la famille décédés ou d’enfants devenus adultes ? 

Comme de plus en plus de start-ups et de scientifiques du monde entier, l’équipe de Christopher Lindinger se penche sur ce type de simulations au Ars Electronica Futurelab en Autriche. Mais comment réagit vraiment une personne qui se retrouve face à face avec son meilleur ami sous forme de robot ? Est-elle prête pour cette rencontre ? Et nous, y sommes-nous prêts ?



#2 Le cerveau augmenté 

Soyons honnêtes : depuis que nous avons inventé l’ordinateur, nous en sommes dépendants. Impossible de nous en passer. Qu’arriverait-il cependant si nos aides informatiques devenaient de plus en plus ingénieuses ? Les machines nous domestiqueront-elles un jour comme des chats  ? Devrons-nous aussi mettre notre cerveau à niveau pour faire le poids ? Nous rendons visite à des scientifiques travaillant à estomper les frontières entre l’humain et la technologie, entre le cerveau et l’ordinateur. De l’instillation de souvenirs d’événement jamais vécus au renforcement des capacités du cerveau à l’aide de puces, la science-fiction a depuis longtemps fait son entrée dans les laboratoires scientifiques. L’Ars Electronica Futurelab nous montre aussi comment parvenir à déplacer des objets uniquement à l’aide de notre cortex.



Homo Digitalis 

#3 L‘orgasme numérique 
L’être humain veut vivre et aimer. Les smartphones ont profondément bouleversé notre vie amoureuse : selon des études récentes, 30 % des Allemands âgés de 18 à 24 ans n’ont plus du tout de rapports sexuels, la distraction offerte par le nouveau monde numérique étant trop forte. C’est encore pire au Japon, où la moitié des jeunes sont, de leur plein gré, célibataires de longue durée et ne s’intéressent pas aux contacts intimes. Ils préfèrent participer à des fêtes pornos en réalité virtuelle ou faire l’amour avec des robots – et leurs partenaires sont des personnages de dessins animés. 
À quoi ressemble le sexe virtuel ? En quête de réponses, nous testons un robot sexuel, rencontrons la sexothérapeute japonaise Ai Ayoma et découvrons des sextoys tels que la puce à orgasme implantée dans le cerveau.


#4 La jeunesse éternelle 

« Text-neck », stress des e-mails, maux de tête liés aux appareils électroniques… tout ça sera bientôt derrière nous. La technologie veut maintenant rallonger notre vie. Le futurologue américain Ray Kurzweil prophé- tise même la vie éternelle. Comment ? Helen Fares présente aux internautes les multiples expériences scientifiques allant aujourd’hui dans ce sens. La première consiste à mesurer et analyser toutes les données relatives à la santé pour détecter précocement les maladies. La deuxième, à modifier le patrimoine génétique en « piratant » l’ADN. Et la troisième, à créer des organes grâce à l’impression 3D. Mais que signifierait vraiment une vie éternelle ? Ne finirions-nous pas par nous ennuyer ? Et le sens de la vie ne repose-t-il pas justement sur la limitation de sa durée ?


La Websérie Homo Digitalis sur ARTE

Une expérience scientifique 

En collaboration avec l’institut de recherche Fraunhofer, ARTE a coproduit avec le BR (Bayerischer Rundfunk) et l’ORF un test interactif: « Combien de temps serez-vous encore humain ? » Les résultats seront analysés par l’institut Fraunhofer début 2018 et intégrés à une étude scientifique. Les conclusions principales seront présentées dans un documentaire diffusé sur l’antenne d’ARTE en 2018. 
Alors, pour combien de temps encore serez-vous un être humain ? Faites le test! Sur le chatbot Homo Digitalis sur Facebook Messenger ou sur arte.tv/homodigitalis.

Retrouvez également 2 émissions du magazine Xenius consacrées au même sujet, les 26 et 27 octobre.

cinéma films documentaires TV séries documentaires expos moteurs