vendredi 19 mai 2017

Vu à Cannes : La Lune de Jupiter (Jupiter’s Moon)


La Lune de Jupiter


Vu à Cannes : La Lune de Jupiter (Jupiter’s Moon), de Kornel Mundruczó. Un regard politique sur les réfugiés.

Synopsis

Un jeune migrant se fait tirer dessus alors qu'il traverse illégalement la frontière. Sous le coup de sa blessure, Aryan découvre qu'il a maintenant le pouvoir de léviter. Jeté dans un camp de réfugiés, il s'en échappe avec l'aide du Dr Stern qui nourrit le projet d'exploiter son extraordinaire secret. Les deux hommes prennent la fuite en quête d'argent et de sécurité, poursuivis par le directeur du camp. Fasciné par l'incroyable don d'Aryan, Stern décide de tout miser sur un monde où les miracles s'achètent.


Note à chaud

Ce film sur les réfugiés tombe à pic en ces temps de racisme er de fascisme rampant (le retour de la force et de l'autorité) partout en Europe. 
Très attendu après White God et sa horde de chiens révoltés, le cinéaste hongrois Kornél Mundruczó fait son retour en Compétition avec Jupiter’s Moon (La Lune de Jupiter), un long métrage à la structure hybride, teinté de fantastique, qui interroge l’actualité brûlante des réfugiés, un Etat au régime totalitaire (la Hongrie) une police blafarde et toute puissante.
Mais la réalisation assez lourde et empesée manque d'élégance, curieusement pour montrer cet ange syrien qui s'envole au dessus de Budapest, au dessus de l'Europe. Légère deception. 


Film hongrois de Kornel Mundruczo avec Zsombor Jeger, Merab Ninidze, Cyörgy Cserhalmi (2 h 03). Sortie en salles le 1er novembre. 

cinéma films documentaires TV séries documentaires expos moteurs

Nomade des mers, les escales de l'innovation. Une série documentaire sur Arte

Corentin de Chatelperron sur le catamaran Nomade des mers Du 29 octobre au 16 novembre 2018, du lundi au vendredi à 17h35 et en repla...