lundi 16 février 2015

Grange : Champion du monde de slalom à Beaver Creek

Grange, de l'or sous les pieds, champion du monde en slalom  

C'est la plus belle victoire dont il pouvait rêver !  Après les médailles de bronze d’Adrien Théaux en Super-G et d’Alexis Pinturault en géant, c'est l'or qui vient couronner les efforts des skieurs français aux Mondiaux de Beaver Creek, aux Etats-Unis.

Champion du monde en 2011 à Garmisch, médaillé de bronze en 2007 à Are, le Français a décroché une nouvelle médaille d’or en slalom à Beaver Creek, épreuve de clôture des Mondiaux,. Il a devancé les Allemands Fritz Dopfer (2eme) et le surdoué Felix Neureuther (3eme). Mais surtout il a battu le leader de l'épreuve, l'autrichien Marcel Hirscher, grand favori, et parti d'ailleurs avec le dossard 1 (ce qui est un avantage en slalom).

Le retour d'un authentique champion 

C'est aussi belle surprise car Jean-Baptiste Grange revient de loin après des années de galères et de blessures. Quatre longs hiver hantés par des blessures aux genoux et au dos. Le doute s'installe, et JB plus d'une fois a du se demander s'il n'allait pas raccrocher les gants.

Jean-Baptiste est un véritable enfant de la montagne : enfant de moniteurs, le Mauriennais qui avait connu une période de gloire entre 2010 et 2011 avait été blessé (le lot commun des skieurs) et ensuite sorti du top 7 et du top 15. Partir avec un mauvais dossard pour remonter progressivement le classement n'était pas une mince affaire, tant le niveau est élevé, et la compétition rude. On le voit bien aussi avec la remontée difficile de son copain Julien Lizeroux, lui aussi très doué mais qui est toujours dans le top 30, ce qui est insuffisant pour obtenir un bon dossard (il faut être dans le top 15 ou mieux le top 7).

Le ski en France est à l'opposé du côté bling bling du Foot ou de la F1 (en Autriche ou le ski est un sport national, c'est différent !). 

Pour JB  C'est donc un double triomphe, et une double victoire sur lui-même et les autres skieurs.


JB Grange, champion du monde 2015 


Une grande émotion dans le clan français

C'est différent de mon titre en 2011, c'est le résultat de beaucoup de travail, je suis resté quatre ans sans faire de podium, je ne m'attendais pas à gagner ce titre, a réagi le champion après sa victoire. L'an dernier, j'étais déjà 5e après la première manche des JO 2014, mais cela ne s'est pas terminé comme je l'espérais."

"Je voulais vraiment cette médaille, j'étais libéré. Je skie sans douleurs, c'est vraiment appréciable. Quand j'ai su que j'étais au moins médaillé de bronze, j'ai commencé à pleurer, j'ai pensé à tout ce que j'avais vécu"
, a ajouté Jean-Baptiste Grange.

Une victoire aussi collective 

La victoire de Jean-Baptiste, c'est aussi la victoire de tout le clan français et de l'équipe de France masculine, des entraineurs et des préparateurs. Des gens de la montagne ! Bravo !

cinéma films documentaires TV séries documentaires expos moteurs

Nomade des mers, les escales de l'innovation. Une série documentaire sur Arte

Corentin de Chatelperron sur le catamaran Nomade des mers Du 29 octobre au 16 novembre 2018, du lundi au vendredi à 17h35 et en repla...