samedi 21 février 2015

#César2015 : Timbuktu rafle tout avec 7 statuettes

Timbuktu de Sissako rafle tout aux Cesar2015


"Timbuktu" de Abderrahmane Sissako a presque tout "raflé" au 40e César en remportant sept prix dont ceux de meilleur réalisateur et meilleur film, les autres longs métrages français restant sur leur faim.


C'est quand même une belle prouesse pour un film dont le scénario tient sur une feuille A4 ! 

Frederic Bredin, la nouvelle patronne du CNC découvre de son côté le talent de Sissako, alors qu'il avait été presque ignoré à Cannes.

Elle voit dans Timbuktu "un chant de lutte contre la barbarie et chant d’espoir humaniste, qui manifeste de façon éblouissante la force et l’importance du cinéma, dans ces temps dramatiques, pour faire vivre la liberté d’expression et de création et pour faire dialoguer les cultures"

Adele Haenel,  Pierre Niney et Kristen Stewart, contents quand même !

Prime à la jeunesse 


Les autres prix font un peu de jeunisme, mais on est content pour Adèle Haenel (rencontrée par hasard au Centre Pompidou) et à Pierre Niney, que j'avais vu à l'AVP de Xavier Dolan au Mk2 Bibliothèque dans une ambiance cannoise.  




Fleur Pellerin aux portes du bonheur, pour son premier court-métrage, enlacée par son voisin

Fleur Pellerin dans son premier court-métrage (merci Edouard)


La cérémonie a été plutôt longue, malgré le talent d'animateur hors pair de Edouard Baer, et son humour, par moment corrosif, au point de faire jouer la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, dans son premier court-métrage (elle qui rêve de faire du cinéma !) de lancer des piques à la vraie fausse première dame (Julie Gayet) présentée comme la copine de Denis Podalydes, et de remarquer l'ennui de Chalize Theron, la copine de Sean Penn (Oscar d'honneur) et pub vivante pour Dior.

Charlize Theron et Sean Penn


Les nommés se sont commis en discours sans fin et sans interêt (merci papa, maman et les amis) sauf Sissako, impérial, qui s'impose d'emblée en juge de paix, et la sortie assez critique de Thierry Flamand, champion des décors de la Belle (Lea Seydoux) et la Bête.
 

Le palmarès complet

Meilleur film : Timbuktu
Meilleure actrice : Adèle Haenel pour Les Combattants
Meilleure adaptation : Cyril Gely, Volker Schlöndorff pour Diplomatie
Meilleur acteur : Pierre Niney pour Yves Saint-Laurent
Meilleur film étranger : Mommy de Xavier Dolan.
Meilleur réalisateur :  Abderrahmane Sissako pour Timbuktu
Meilleure actrice dans un second rôle :  Kristen Stewart pour Sils Maria
 Meilleur court Métrage : La Femme de Rio d'Emma Luchini et Nicolas Rey
César d'honneur : Sean Penn
 Meilleur film documentaire : Le Sel de la terre de Wim  Wenders, Juliano Ribeiro Salgado et produit par David Rosier.
Meilleurs décors :Thierry Flamand pour La Belle et la bête
Meilleur montage : Nadia Ben Rachid pour Timbuktu
Meilleur scénario original : Abderrahmane Sissako et Kessen Tall pour Timbuktu
Meilleur costume : Anaïs Romand pour Saint Laurent
Meilleur espoir Masculin : Kévin Azaïs pour Les Combattants
Meilleur film court métrage d'animation : Les Petits Cailloux de Chloé Mazlo 
Meilleur long métrage d'animation :  Minuscule, la vallée des fourmies perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud 
Meilleure musique : Amine Bouhafa pour Timbuktu
 Meilleur acteur dans un second Rôle : Reda Kateb pour Hippocrate 
Meilleur premier film : Les Combattants de Thomas Cailley 
Meilleure Photographie : Sofian El Fani pour Timbuktu
Meilleur son : Philippe Welsh, Roman Dymny, Thierry Delor pour Timbuktu
Meilleur espoir Féminin : Louane Emera pour La famille Bélier 

Timbuktu 

Les principales nominations (rappel)


Meilleur film
"La Famille Bélier" (Éric Lartigau)
"Les combattants" (Thomas Cailley)
"Hippocrate" (Thomas Lilti)
"Saint Laurent" (Bertrand Bonello)
"Sils Maria" (Olivier Assayas)
"Timbuktu" (Abderrahmane Sissako)

Meilleur réalisateur
Olivier Assayas pour "Sils Maria"
Bertrand Bonello pour "Saint Laurent"
Thomas Cailley pour "Les combattants"
Robin Campillo pour "Eastern Boys"
Thomas Lilti pour "Hippocrate"
Céline Sciamma pour "Bande de filles"
Abderrahmane Sissako pour "Timbuktu"

Meilleur scénario original

Thomas Cailley, Claude Le Pape ("Les combatants")
Victoria Bedos, Stanislas Carré de Malberg, Éric Lartigau, Thomas Bidegain ("La famille Bélier")
Thomas Lilti, Baya Kasmi, Julien Lilti, Pierre Chosson ("Hippocrate")
Olivier Assayas ("Sils Maria")
Abderrahmane Sissako, Kessen Tall ("Timbuktu")




Meilleur premier film
"Les combattants" (Thomas Cailley)
"Elle l'adore" (Jeanne Herry)
"Fidelio, l'odyssée d'Alice" (Lucie Borleteau)
"Party Girl" (Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis)
"Qu'Allah bénisse la France" (Abd Al Malik)

Meilleure actrice
Juliette Binoche ("Sils Maria")
Marion Cotillard ("Deux jours, une nuit")
Catherine Deneuve ("Dans la cour")
Émilie Dequenne ("Pas son genre")
Adèle Haenel ("Les combattants")
Sandrine Kiberlain ("Elle l'adore")
Karine Viard ("La famille Bélier")

Meilleur acteur
Niels Arestrup ("Diplomatie")
Guillaume Canet ("La prochaine fois je viserai le coeur")
François Damiens ("La famille Bélier")
Romain Duris ("Une nouvelle amie")
Vincent Lacoste ("Hippocrate")
Pierre Niney ("Yves Saint Laurent")
Gaspard Ulliel ("Saint Laurent")

Meilleure actrice dans un second rôle

Marianne Denicourt ("Hippocrate")
Claude Gensac ("Lulu femme nue")
Izïa Higelin ("Samba")
Charlotte Le Bon ("Yves Saint Laurent")
Kristen Stewart ("Sils Maria")

Meilleur acteur dans un second rôle
Éric Elmosnino ("La famille Bélier")
Guillaume Gallienne ("Yves Saint Laurent")
Louis Garrel ("Saint Laurent")
Reda Kateb ("Hippocrate")
Jérémie Rénier "Saint-Laurent")

Meilleur espoir féminin
Louane Émera ("La famille Bélier")
Joséphine Japy ("Respire")
Lou de Laâge ("Respire")
Ariane Labed ("Fidelio, l'odyssée d'Alice")
Karidjia Touré ("Bande de filles")

Meilleur espoir masculin
Kévin Azaïs ("Les combattants")
Ahmed Dramé ("Les héritiers")
Kirill Emelyanov ("Easter Boys")
Pierre Rochefort ("Un beau dimanche")
Marc Zinga ("Qu'Allah bénisse la France")

Meilleur film étranger

"Boyhood", de l'Américain Richard Linklater
"Deux jours, une nuit" (Jean-Pierre et Luc Dardenne, Belgique)
"Ida" (Pawel Pawlikowski, Pologne)
"Mommy" (Xavier Dolan, Canada)
"12 Years a Slave" (Steve McQueen, Grande-Bretagne)
"The Grand Budapest Hotel" (Wes Anderson, USA)
"Winter Sleep" (Nuri Bilge Ceylan, Turquie)

cinéma films documentaires TV séries documentaires expos moteurs

Nomade des mers, les escales de l'innovation. Une série documentaire sur Arte

Corentin de Chatelperron sur le catamaran Nomade des mers Du 29 octobre au 16 novembre 2018, du lundi au vendredi à 17h35 et en repla...