mercredi 11 février 2015

BIRDMAN aux quatre Oscars : merveilleux Iñárritu




Birdman, probablement un des meilleurs films de l'année, un grand film tout court, et un Winner sérieux aux Oscars :  meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleur photographie.



SYNOPSIS

À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir..

Birdman : 4 #oscars2015

Michael Keaton, interprète des deux "Batman" de Tim Burton,

Critique

Avec BIRDMAN ou la surprenante vertu de l’ignorance, Alejandro G. Iñárritu signe une comédie noire et jubilatoire dans laquelle Riggan Thomson, acteur "has been" autrefois célèbre pour avoir incarné un super-héros, tente de relancer sa carrière en montant une audacieuse pièce de théâtre à Broadway. Il espère que ce projet insensé légitimera son statut d’artiste et prouvera à tous, y compris à lui-même, qu’il est autre chose qu’une star déchue…


Métaphore de la réalité pour Michael Keaton, le film raconte en effet le montage d’une pièce par un comédien cherchant à rebondir avec panache après une carrière dans les blockbusters (il a joué dans Batman). Et met en lumière les liens entre théâtre et cinéma, entre New York et Hollywood, ainsi que la puissance de la critique et des réseaux sociaux (Emma Stone). Avec de nombreux plans-séquences circulaires. Cet exercise de la spirale pour Birdman, où souvent la caméra suit ou précède le personnage principa, est une métaphore des errances de Michael Keaton.


Michael Keaton et Edward Norton #Birdman

Une fable sur la vie (difficile) d'acteur 

Accumulant les références,  et souvent déroutant ou maniant le sens du rebondissement dramatique ou comique, Iñárritu nous emmène très loin au bord du fantastique et de l'onirique dans cette fable sur la vie d'acteur. Les acteurs sont tous excellents, qu'il s'agisse de Michael Keaton, Emma Stone, Edward Norton, Naomi Watts, ou encore Zach Galifianakis.


Les thèmes sont connus : crise de l’acteur devenu has-been, quête éternelle de reconnaissance et d'admiration, conflits d’égo entre acteurs, obsession de la critique presse et poids des réseaux sociaux, critique des blockbusters (Birdman résonne comme Spiderman, superman, Aquaman, ...). Mais la mise en scène est tellement nerveuse (épaulée par une bande-son oscillant entre le fantastique et une batterie jazzy - à faire pâlir de jalousie Whiplash)  et précise, énergique,  fluide (Birdman est filmé comme un long plan séquence) que l'on reste sous tension durant tout le film.


Michael Keaton en pleine dispute avec Edward Norton #Birdman


Confidences du réalisateur 

Après "Amours chiennes", "21 Grammes" et surtout "Babel" Alejandro G. Iñárritu est un "auteur" qui a connnu le succès

Il confie : « Plusieurs éléments de l’histoire de Riggan ont trouvé un écho en moi, en particulier la réflexion sur la nature éphémère du succès et l’intérêt qu’il peut présenter. J’avais envie d’explorer la question de l’ego et l’idée que le succès – qu’il s’agisse d’une réussite financière ou de célébrité – est toujours une illusion. Ça n’est que temporaire. Quand on court après ce que l’on croit désirer en espérant la reconnaissance du public, même si on finit par l’obtenir, on se rend très vite compte que la satisfaction que l’on en retire est passagère. »

Le réalisateur poursuit : « Riggan est un personnage profondément humain. Il m’est apparu comme une sorte de Don Quichotte : l’humour du film naît du décalage permanent entre sa très sérieuse ambition et la sordide réalité qui l’entoure. En fait, c’est notre histoire à tous. »

Inarritu ajoute : « J’aime les personnages imparfaits, pétris de doutes et de contradictions… ce qui décrit bien toutes les personnes que je connais ! Riggan a fait de mauvais choix et cela affecte ses proches. Toute sa vie durant, il a confondu l’amour et l’admiration. Et il doit d’abord réaliser combien l’admiration est insignifiante avant de commencer péniblement à apprendre à aimer les autres et à s’aimer lui-même. »

Michael Keaton et Naomie Watts


Pour l’ego torturé de Riggan, la frontière entre réalité et illusion est mince, voire inexistante.

BIRDMAN explore les multiples facettes de l’existence humaine à travers ses personnages, emmenés par Riggan, et oscille entre comédie et drame, illusion et réalité, laissant la porte ouverte à de nombreuses interprétations.

Michael Keaton, interprète des deux "Batman" de Tim Burton, joue fantastiquement bien et on peut même dire qu'une graende partie du film repose sur ses épaules puisqu'il est de tous les plans. 

Birdman de Alejandro González Iñárritu (Etats-Unis), avec : Michael Keaton, Edward Norton, Naomi Watts, Emma Stone, Zach Galifianakis, Lindsay Duncan - 1h59 - Sortie : 1h59
la note frenchtouch2 : 4,5/5



La bande-annonce 
Titre original : Birdman
 Réalisation : Alejandro González Iñárritu
 Scénario : Alejandro González Iñárritu, Nicolás Giacobone, Alexander Dinelaris, Armando Bo


Michael Keaton et Edward Norton
Edward Norton et Emma Stone, un des très beaux passages du film #Birdman 



cinéma films documentaires TV séries documentaires expos moteurs

Nomade des mers, les escales de l'innovation. Une série documentaire sur Arte

Corentin de Chatelperron sur le catamaran Nomade des mers Du 29 octobre au 16 novembre 2018, du lundi au vendredi à 17h35 et en repla...